MALICORNE - ALMANACH

Malicorne Pierre de Grenoble
Premier disque de Malicorne
Deuxième disque de Malicorne
Malicorne , le quatrième disque

Malicorne_l'extaordinaire tour de france de'Adélard Rousseau

Malicorne En public
Malicorne Le Bestiaire
Malicorne Balançoire en feu
Malicorne Les cathédrales de l'industrie
Malicorne concert aux Francofolies 2010
Malicorne les compilations

Vous aimez Malicorne,

témoignez. Dites pourquoi, quel est le disque que vous préférez ... allez-y.. clic ci-dessous..

 

 

 


1976

HEXAGON - DISC AZ 193682/DI/760

Durée :

Les titres :

01 - Salut la Compagnie

02 - Quand j'étais chez mon père

03 - Margot

04 - Les tristes noces

 

Extrait du concert de La Rochelle - 2010

 

05 - Voici venir le joli mai

06 - Voici la Saint Jean

07 - Le luneux - voir vidéo *

08 - Branle de la haie

09 - Quand je menai mes chevaux boire

10 - La fille au cresson

11 - L'écolier assassin *

 

* autres versions par le groupe Hiks sur " Opération Malicorne"

 

Ci-dessous , live à La Rochelle aux Francofolies 2010


Écolier assassin

Malicorne officiel | Myspace Music Videos

 

12 - Noël est arrivé

13 - La fiancée du timbalier

 

CE QU'ILS EN PENSENT .....

06 - Les 1000 chansons françaises de 1920 à nos jours. Flammarion ( 2012 )

 

ROCK-VINYL 

Pour une discothèque du rock- 

Jean-Marie LEDUC – 

VIRGULE Inédit 1985

 

Petit légendaire des traditions, fêtes magiques et usages curieux devant être observés pendant les douze mois de l'année, illustré par douze belles chansons des pays de France. .L'ancien compagnon de Stivell constitue avec sa femme et le petit lutin du violon L Vercambre, Malicorne qui signe en 1976 son meilleur disque ( il sera disque d'or ).Leur relecture de quelques trésors du chant traditionnel de nos provinces est fraîche et heureuse. Les arrangements de cordes et la participation de la bamboche ( autre groupe folk fameux ) pour "Les tristes noces " viennent rehausser un ensemble déjà bien composé. La pochette est un véritable livre-almanach-présentation des saisons et des couleurs magiques. Le recueil fait revivre sous des accents douceâtres et bucoliques des vies jolies et heureuses ( "Voici venir le joli mai" "Voici la saint Jean ) mais aussi quelques belles horreurs du temps passé ( "L'écolier assasin", "Margot" dédié à l'écrivain du fantastique Claude Seihnolle et à ses "Evangiles du diable", "les tristes noces ")."Le luneux" chanté a capella par Marie est une réussite qui vient saluer Juillet. Almanach, moment de grâce dans un mouvement folk puissant et populaire qui se diluera dans la seconde partie des années 70

 

45 tours promotionnels

Face A - La fille au cresson

Face B - Branle de la haie

Hexagone 882 007

(Photos Agostino Roncallo )

 

 

 

de http://www.discoclub65.it/

Il grande disco fuori stagione del folk-rock è anche geograficamente fuori dal centro d’irradiazione di quel suono. Almanach arriva infatti nel 1976 e arriva non dall’Inghilterra ma dalla Francia. Anima e intelletto del gruppo è il parigino Gabriel Yacoub che ha suonato dal vivo a inizio anni ‘70 con Alan Stivell partecipando anche all’incisione di Chemins De Terre, miglior disco elettrico dell’arpista bretone. In realtà (e per fortuna) i dischi dei Malicorne non devono troppo al populismo tradizional-arrangiato di Stivell, semmai risentono della lezione degli Steeleye Span nell’uso del basso elettrico di Hughes de Courson e nell’interazione fra il violino di Laurent Vercambre e la chitarra elettrica di Yacoub. A completare l’effetto d’insieme contribuiscono le straordinarie parti corali in cui spicca la voce di Marie Sauvet, all’epoca moglie di Yacoub. Almanach è il terzo album del gruppo (quarto se si considera Pierre De Grenoble, accreditato a Gabriel e Marie Yacoub) ed è il primo dei loro lavori a tema, strutturato in dodici canzoni, ognuna legata a un mese dell’anno (l’edizione in vinile conteneva un fascicolo dedicato a uso e costumi tradizionali connessi ai singoli mesi). L’introduzione solo vocale di Salut à la compagnie lascia spazio al potente approccio elettrico di Quand j'étais chez mon père, fornendo così il tratto caratteristico del lavoro, ovvero un impeccabile bilanciamento fra antico e moderno e fra acustico ed elettrico.

 

et aussi sur Forces Parallèles :

 

http://fp.nightfall.fr/index_754_malicorne-almanach-1976.html

 

et aussi :http://www.progarchives.com/Progressive_rock_discography_CD.asp?cd_id=5520#reviews

 

Review by Sean Trane (Hugues Chantraine)
SPECIAL COLLABORATOR Prog-Folk Specialist

 More good stuff from Yacoub and DeCourson as they keep on "pillaging" the french folklore to bring out the best and not-so-well known songs that come from the past centuries . I have neard people make a comparison to the early Gryphon , but I strongly disagree as Gryphon made pre-renaissance or medieval music and Malicorne's music comes from much later in Human Musical History . Also that Gryphon will eventually turn to rock as Malicorne will stay true to themselves. Ecolier Assassin and Tristes Noces are of interest for progheads. Note that some of the tracks on this album have been released on other studio albums , making this a rather strange mix of new and old numbers. This one and Quintessence cannot be considered as best of .

Posted Monday, May 24, 2004, 11:14 EST 

Review by Steve Hegede (Steve Hegede)
PROG REVIEWER

 A few years back, some of my family visited the Breton region of France. I casually mentioned to them to keep an eye out for the Breton band MALICORNE, thinking that they would be impossible to find. But, as luck would have it, many of the older locals were still familiar with the band, and they quickly recommended "Almanach" as a perfect place to start. This 1976 album is not 100% "prog rock", but it is of interest to prog collectors who also enjoy European folk, acoustic JETHRO TULL, The POGUES, and GRYPHON (progressive folk in general). The music is 90% acoustic, and done using a combination of violin, viola, mandola, dulcimer, hurdy gurdy, krumhorn, and some percussion. The "electric" portion of the band consists of the bassist, Moog synth, some electric guitar, and an electric dulcimer. Overall, this is some beautiful music.

Posted Thursday, May 27, 2004, 17:56 EST

Review by apavaz

 As we all know, there are some progressive subgenres that strongly require a minimum knowledge of the languages they are sung in, and Malicorne's music is a case at stake. In order to fully appreciate the beauty of traditional songs like "Le luneux" (note the pathos of a blind girl's narrative of her life) or the piquancy, tongue-in-cheek humour, even the hidden symbolisms of a song like "La fille au cresson", the best is to arm yourself with a good French dictionary (and of course, an elementary knowledge of the French language), as well as plenty of time, patience and an open mind, to let grow on you the incredible synergy of musicianship, poetry and true respect for tradition that Malicorne undoubtedly stands for in the scene not only of French folk-prog, but in the whole realm of progressive music. ALMANACH is a must for every good-natured, well-meaning prog listener, hence the five-star rating that this classic deserves.

Posted Tuesday, May 24, 2005, 01:22 EST | 

Review by annika (Annika Hogekamp)

 This is maybe the technically and conceptually most sophisticated of the early MALICORNE albums. The twelve months of the year are illustrated in a collection of traditional folk songs which originate from different French provinces. Each song is about a custom or belief directly related to a certain month. Just like on their previous albums, MALICORNE mix traditional harmonies and instruments with electrical arrangements and thus never sound "old-fashioned". On the whole they keep up the "French-version-of-STEELEYE SPAN"-style of music, which is on this album made perfect and marks the peak of their folk era. Highly recommended for all fans of traditional folk, strange harmonies and musical innovation. However, since this kind of music seems to me being rather "folk" than "prog", on this website I give only four stars instead of five.

Posted Tuesday, June 21, 2005, 12:03 EST

 

 

 

 

 

 

Le Guide 96 du CD – Tome 2 World, Jazz, Pop, Rock, Blues, Films, Variétés. – MARABOUT

Notes 8 et ***

Après le deuxième album, "Malicorne", voici celui de la maturité. Un seul titre justifie l'achat : " L'écolier assassin ", huit minutes trente-cinq d'une somptueuse complainte.

 

Alain PONS – BEST – n° 101 – 12/76 

Cet "Almanach"  est tout le contraire d'un album spontané. Il a été pensé, travaillé dans ses moindres détails, de la conception à la réalisation. C'est beau disque hyper-sophistiqué.

Malicorne, ou plutôt Gabriel Yacoub a entrepris d'illustrer les douze mois de l'année par des chansons recherchées dans le répertoire traditionnel français. Chaque chanson représente une coutume ou une croyance en rapport direct avec l'un des mois, ceux-ci étant illustré dans l'ordre. Une fois les chansons choisies,et cela n'a pas du être facile, Malicorne est entré en studio. Il en est resorti 250 heures plus tard. Cette précision pour dire que techniquement le disque est parfait. Prise de son et mixage au-dessus de tout reproche.

Musicalement, Malicorne fait encore la preuve qu'il est le groupe aux arrangements exceptionnels. Mais, pour la première fois, ses limites se font sentir d'une manière très nette. Il n'y a pas d'évolution sinon dans la précision, depuis le premier disque. Les progrès sont surtout techniques.

Pourtant le charme de Malicorne  opère encore et sans doute va-t-il toucher un public encore plus large.

Dans quelle mesure le groupe ne commence-t-il pas à tourner en rond tout en gagnant une popularité méritée, à la manière de Steeleye Span ? On peut se poser la question. Les problèmes de personnel semblent en tout cas refléter un malaise au sein de Malicorne. Pour ce disque, nous retrouvons la formation originale avec Hughes De Courson à la basse. Depuis Laurent Vercambre a laissé sa place de violoniste.

Dans cet "Almanach" il n'y a pas de création, mais sophistication. Et il faut bien reconnaître que, sur ce plan, c'est une réussite totale avec tout ce que cela comporte de perfection rigide. Jusqu'à la pochette on retrouve le souci du beau détail, de perfection plus technique qu'inspirée. Et la musique est à cette image : belle mais sans un gramme de feeling, de spontanéité. C'est peut-être qu'elle baigne dans le mysticisme que l'on a un peu l'impression d'écouter la messe. Que Malicorne se méfie de sombrer dans la tristesse d'un certain folk français, celui que, justement, il sembalit laisser loin derrière lui.

 

GUIDE 1988 COMPACT DISC – MARABOUT

Note 9 et ***

Le retour des folkeux d'Almanach. Un virage plutôt réussi, intégrant un folklore bien du terroir et des instruments traditionnels à une sonorité très actuelle.  Belles compositions et gros travail de studio. Un disque intéressant

 

L'ENCYCLOPEDIE de la CHANSON FRANCAISE 

Editions du Club France Loisirs (1997)

L'album thématique "Almanach", à la pochette soignée, dépasse vite les cent mille exemplaires vendus, succès culminant du répertoire folk français ....

 et aussi ici

 Février 2011 - http://andesnevados.blogspot.com/2011/02/malicorne-almanach.html

Les Tristes Noces  

Qui, veut ouïr chanson

Chansonnette nouvelle

Chante rossignolet

Qui veur ouïr chanson

Chansonnette nouvelle

 

C’est un jeune garçon

Et d’une demoiselle

Chante rossignolet

 

Ont fait l’amour sept ans

Set ans sans rien en dire

Chante rossignolet

Mais au bout de sept ans

Le galant se marie

 

Au jardin de sa mère

Y’a un buisson d’orties

Chante rossignolet

En a fait un bouquet

Pour porter à sa mie

 

Je suis venu vous inviter

Pour venir demain à mes noces

 

La belle si vous y venez

Mettez la plus belle de vos robes

 

La belle n’y a pas manqué

S’est fait faire trois robes

 

La première de satin blanc

L’autre de satin rouge

 

La troisième d’or et d’argent

Pour montrer qu’elle est noble

 

Du plus loin qu’on l’aperçoit

Voici la mariée

 

Je ne suis pas la mariée

Je suis la délaissée

 

Sitôt que la belle est entrée

La prend par sa main blanche

 

Je suis venu vous demander

Un petit tour de danse

 

Au premier tour qu’elle fait

La belle tombe morte

Chante rossignolet

 

Il a pris son couteau

Se le plante en les côtes

Chante rossignolet

 

Sur la tombe du garçon

On planta une épine

Chante rossignolet

Sur la tombe de la fille

On planta une olive

 

On en tira du bois

Pour en faire des navires

 

Les gens s’en vont disant

Mon dieu les tristes noves

Chante rossignolet

 Note du livret :

C’est une ballade très ancienne. On connaît une version qui remonte au XIIe siècle. Les paroles et la mélodie de la partie lente sont franc-comtoise. La musique de la deuxième partie provient d’une version canadienne «  Je suis venu vous inviter « .

 Le petit tour de danse est une bourrée auvergnate

 

 

Malicorne la fille au cresson - La chica del berro

Pochette du 45 tours espagnol

Photo de la pochette par Agostino Roncallo

La fille au cresson

Quand j’étais chez mon père

Petite à la maison

J’allais à la fontaine

Pour cueillir du cresson

Tant dormir , dormir belle

Tant dormir n’est pas bon

J’allais à la fontaine

Pour cueillir du cresson

 

La fontaine était basse

Mon pied coula au fond

Par ici chemin passe

Trois cavaliers barons

Tant dormir …

 

Que donneriez-vous belle

Que nous vous tirerions

Tirez toujours dit-elle

Puis après nous verrons

Tant  dormir 

 

Quand la belle fut tirée

Chanta une chanson

Ce n’est pas ça la belle

Que nous vous demandions

Tant dormir ….

 

Ce sont vos amourettes

Si nous les méritons

Mes amours leur dit-elle

Ne sont point à l’abandon

Tant dormir …

Note de pochette :

Le texte se retrouve dans presque tout le pays de France.

La musique est nouvelle . On peut danser la ronde

 

 

haut de page
Page modifiée le jeudi 14 mai 2015